Ce film dévoile le destin unique du président du Burkina Faso, de son élection en 1983 à son assassinat en 1987.

 

Révolutionnaire, féministe et écologiste, Thomas Sankara a transformé l’un des pays les plus pauvres du monde en défendant la voix des exclus jusqu’à la tribune de l’ONU pour réclamer l’annulation de la dette africaine. Ces archives étonnantes redonnent la parole à ce leader charismatique qui a marqué les consciences bien au-delà de l’Afrique.

 

 

Revue de presse

Télérama : “Passionnant documentaire sur le président du Burkina Faso, assassiné en 1987. Impossible de ne pas tomber en admiration devant ce révolutionnaire anticolonialiste, féministe et écologiste, qui rebaptisa son pays, lutta contre l’illettrisme et réclama l’annulation de la dette africaine.”

L’Humanité : “Ce documentaire aux accents certes hagiographiques demeure un document indispensable.”

Le JDD  : “Sans prendre parti, Cupelin révèle cette résonance universelle au fil d’extraits parfois abîmés mais forts, ravivant le souvenir d’une modernité dérangeante, face à laquelle Mitterrand s’avoua perplexe. Un voyage nécessaire et captivant.”

 

“Tuez Sankara, des milliers de Sankara naîtront !”

La-bas si j’y suis

Un entretien de Daniel Mermet avec : Rosa Moussaoui, journaliste à L’Humanité, Bruno Jaffré, auteur de La liberté contre le destin, un recueil de discours de Thomas Sankara (éditions Syllepse, 2017), Abdoulaye Traoré (guitare) et Mohamed Diaby (chant) du groupe Debademba – À ECOUTER ICI

Fiche technique

Réalisation : Christophe Cupelin
Image : Christophe Cupelin
Son : Philippe Ciompi, Christophe Cupelin
Montage : Christophe Cupelin
Musique originale : Fela Kuti, Lamine Soumano

Documentaire Réalisé par Christophe Cupelin

Suisse, 2012 Produit par Laïka Films, Akka Films

Proposé par Vendredi distribution

VOST • Accès : Monde • Durée : 1h30

Inscrivez vous à notre NewsLetter

Inscrivez vous à notre NewsLetter

 

Inscrivez vous à notre liste de diffusion

pour recevoir les dernières nouvelles

Vous avez bien été inscrit ! Bravo et Merci !