Telle une mélodie que l’on fredonne en continu sans parvenir à la chasser de sa tête, l’idée d’un revenu universel ne cesse de resurgir dans les débats politiques.

Portée avec force par Benoît Hamon lors de la dernière campagne présidentielle, elle avait été balayée par la vague centriste qui avait porté Emmanuel Macron au pouvoir. La proposition du candidat PS de 2017 menaçait de connaître le même sort que lui : sombrer dans un trou noir.

Mais avec la crise économique et sociale liée à la pandémie, sa proposition fait son retour dans les aspirations des Français. Bonne nouvelle ! Car à l’évidence, un revenu si ce n’est universel, au moins de base, réglerait nombre des difficultés économiques, des injustices sociales mais aussi des soucis psychologiques charriés par le Covid.

Si ce revenu existait aujourd’hui, on ne verrait pas les étudiants faire la queue à la soupe populaire et renoncer à tout rêve d’avenir. Si ce revenu existait aujourd’hui, beaucoup n’en seraient pas réduits à batailler pour survivre. Ils seraient en train de travailler sur des projets aptes à leur donner un horizon et surtout l’envie de se lever le matin.

Comme le note Benoît Hamon dans l’interview qu’il nous a accordée, nous avons vitalement besoin d’idées positives pour sortir de cette séquence anxiogène. Le revenu universel en est une. Certes, il n’est pas objectif, puisque c’est son cheval de bataille.

Mais cette idée est reprise progressivement par la plupart des formations politiques, sous une forme ou sous une autre. Qu’attendons-nous pour l’expérimenter à grande échelle ?

Si Emmanuel Macron veut sortir la tête haute de cette crise, il doit montrer qu’il peut en tirer des leçons. A la faveur de la pandémie, beaucoup ont compris qu’ils voulaient changer de mode de vie et donc de façon de travailler.

C’est le moment de les écouter, d’innover et d’esquisser un monde d’après qui ne soit surtout pas une copie conforme du monde d’avant.

par Alexandra Schwartzbrod

publié le 9 février 2021 à 13h12
Inscrivez vous à notre NewsLetter

Inscrivez vous à notre NewsLetter

 

Inscrivez vous à notre liste de diffusion

pour recevoir les dernières nouvelles

Vous avez bien été inscrit ! Bravo et Merci !